Le chef du combattant Mohammed Akrami

Il est né le 1 er janvier 1978 au Tchad, a grandi chez ses parents et a fait ses études primaires dans la région, puis ses études de base et secondaires, avant de s’installer auSénégal pour y terminer ses études universitaires et supérieures jusqu’à ce qu’il obtienne une maîtrise en gestion financière.

Il est ensuite retourné dans le pays pour découvrir l’énormité du désastre que subissait la nation tchadienne sous le règne d’Idriss Deby et s’est mis au service de la nation, réclamant justice, dignité, liberté et justice sociale pour le peuple tchadien opprimé.

Activité politique

Le chef du gouvernement de l’opposition, Mohamed Akrami, a commencé son opposition politique à N’Djamena et a rejoint l’opposition armée en 2008. Il a rejoint les soldats sur le terrain dans le mouvement UFR dirigé par Timan Ardimi et est devenu le premier secrétaire général adjoint du mouvement.

Le chef héroïque, Mohammed Akrimi, demeure un exilé hors du pays, immuable dans ses positions courageuses et patriotes.Au vu de sa forte personnalité, sa perspicacité éclairée, sa grande connaissance du régime tchadien et sa vaste expérience de terrain parmi les soldats courageux sur le terrain, Sur le terrain entre le 5 et le 6 août 2018 et a été élu président du Conseil.

Le peuple tchadien a de grands espoirs pour ce jeune leadership qui envisage l’avenir du point de vue et des aspirations du peuple tchadien.

Vive le Tchad – Vive le Conseil de commandement militaire (CCMSR)

Défendre la dignité est un devoir sacré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *